PDF versionPDF version

Archives ouvertes

Open archives

Les archives ouvertes (Open archives en anglais) sont des entrepôts (repositories) de données scientifiques. Cette source d’information est caractérisée d’une part par la notion de libre accès à l’information, on parle aussi d’accès ouvert, (Open access en anglais) et d’autre part par la notion d’interopérabilité entre les archives basée sur le protocole d’échange OAI-PMH.

Le mouvement de libre accès à l’information, né dans les années 1990 avec l’initiative de Budapest, vise à rendre accessible gratuitement toute production issue d’un travail de recherche. Sont concernées les pré- et post-publications, mais aussi les thèses, les participations à des congrès...

Le protocole d’échange OAI-PMH organise l’interopérabilité d’échange entre ces entrepôts. Un auteur-chercheur déposera sa publication dans une archive ouverte, puis celle-ci pourra être exposée pour être récupérée par d’autres archives ouvertes.

Les archives ouvertes

Au fil du temps, trois types d’archives ouvertes ont vu le jour

Les archives disciplinaires

C’est historiquement le premier type d’archives ouvertes qui s’est constitué pour répondre à un besoin communautaire sans notion de frontière géographique

  • arXiv : historiquement la première archive ouverte, créée en 1991. Elle couvre les domaines de la physique, mathématiques, informatique...
  • bioRxiv : lancée fin 2013 par Cold Spring Harbor Laboratory (CSHL) sur le modèle d'arXiv. Cette archive ouverte propose uniquemement des prépublications dans le domaine des sciences de la vie.
  • Chemical Sciences Article Repository, en version beta fin 2013, une archive spécialisée dans tous les domaines de la chimie.
  • PubMedCentral couvre les domaines des sciences biomédicales et sciences de la vie
  • Revues.org : portail de revues en sciences humaines et sociales
  • L’archive ouverte du CERN spécialisée dans la physique des particules et domaines connexes
  • L’Open Access Directory propose une liste thématique d’archives ouvertes

Les archives centrales

Les archives centrales s’inscrivent dans un cadre national pour présenter de manière cohérente la production scientifique d’un pays. Cependant du fait de l’interopérabilité du protocole OAI-PMH cette notion tend à s’effacer.

  • HAL est l’archive ouverte de la production scientifique française
  • OpenAIRE : permet d'accéder à plus de 20 000 000 de publications en accès ouverts fournis par plus de 6 000 entrepots. 

Les archives institutionnelles

Rattachées à une institution, elles servent à valoriser la recherche réalisée à l’intérieur d’un établissement

  • Propose les thèses soutenues à l’INSA de Lyon
  • Archive ouverte de l’INRIA
  • Archimer : l’archive institutionnelle de l’Ifremer
  • OATAO : l'archive ouverte du PRES de Toulouse
  • SPIRE : l'archive ouverte de Sciences Po-Paris
  • OpenDOAR est un outil précieux pour retrouver une archive ouverte. L’outil propose un formulaire de recherche pour identifier une archive ouverte soit par thème soit par pays
  • .....

L’OAI-PMH

Pour en savoir plus